Blog réservé aux artistes

Blog ouvert au public

Questions fréquemment posées

Je ne trouve pas le contrat d'édition que vous pratiquez. Est-ce normal ?

Tout à fait !

Nous ne publions pas nos contrats en ligne. Sachez que nous ne pratiquons que le contrat à compte d'éditeur, pour toutes nos collections. Cela signifie que nous assumons toutes les charges liées à la préparation, à la fabrication, à la diffusion et à la distribution des manuscrits sélectionnés.

Vous pouvez toutefois avoir accès au contrat d'édition pratiqué pour les publications en Livrets et ce, dans sa version intégrale, complétée par des commentaires et des explications. Il vous suffit pour cela de lire Le manisfeste des éditions Brandon.

À part le contrat d'édition, que puis-je apprendre d'autre dans Le manifeste des éditions Brandon ?

Merci de poser la question !

Déjà, le pourquoi du comment de notre projet avec un bref état des lieux de l'édition en général et de la condition des auteurs en France.

Puis tout ce qui touche aux Livrets, en tant qu'objets, est abordé. Que ce soit la typographie, l'impression, la reliure ou les papiers utilisés.

Et des conseils aux créateurs, tout particulièrement aux écrivains, afin qu'ils apprennent à lire entre les lignes d'un contrat d'édition — que ce soit le nôtre ou pas, d'ailleurs !

Et aussi la stratégie et les moyens mis en place pour la promotion des auteurs que nous représentons ainsi que des conseils pour susciter l'intérêt. Le bouche-à-oreille reste le seul moyen efficace pour permettre à chaque livre et à chaque auteur de trouver leur public.

Enfin, vous aurez entre les mains un exemple de nos parutions. Format, maniabilité, apparences extérieure et intérieure : tous nos Livrets répondent à la même charte. C'est ce qu'on appelle, dans le jargon, l'identité visuelle, dont vous avez un reflet au travers de ce site.

Pourquoi, à l'ère électronique, ne publiez-vous pas des livres numériques ?

Allons bon !

Si le livre n'existait pas, il faudrait l'inventer. L'objet, dans sa conception, est tout simplement parfait — impossible de faire mieux.

On peut glisser un Livret dans sa poche, il est plus léger et plus résistant qu'une tablette d'argile ou une tablette tactile, pas besoin de le recharger ou de le mettre à jour.

Sans oublier qu'on peut compulser simultanément plusieurs livres avec plus d'aisance et à bien moindre coût que s'il fallait consulter plusieurs liseuses élecroniques.

À notre tour de vous poser une question... Avez-vous pris connaissance de nos grilles tarifaires de livres ?

Justement oui ! Et je me demandais si c'est lucratif pour l'auteur...

Aïe... Vous ne nous ménagez pas !

Nos auteurs perçoivent un pourcentage plus important que celui qui est majoritairement proposé. Un auteur, particulièrement pour une première publication, perçoit de 7 à 12 % sur le prix public hors taxes de son livre, selon les sources de la SGDL. Toujours selon les mêmes sources, pour une édition de poche, on constate que le pourcentage pratiqué est de 5 %. Il est fréquent que les illustrateurs et les photographes perçoivent moins qu'un écrivain du fait des coûts élevés de fabrication. Et ne parlons pas des traducteurs, qui reçoivent, dans le meilleur des cas, à peine plus d'un seul et unique pourcent !

En ce qui concerne notre pratique, 15 % du prix public hors taxes des livres sont reversés à leurs auteurs et ce, dès le premier exemplaire vendu.

Maintenant, si votre question est de savoir si nos artistes peuvent vivre de leurs droits, nous vous répondrons, sans ambages ni détours que oui, assurément, mais peut-être pas jusqu'au lendemain !

Alors, est-ce lucratif pour vous ?

Aïe, aïe, aïe...

Sachant que nous ne vivons, au contraire de la plupart des éditeurs, que de littérature et d'eau fraîche, nous répondrons, sans ambages ni détours que oui, assurément, jusqu'à la fin de nos jours !

Plus sérieusement, la préparation d'un ouvrage nécessite en moyenne trois cents heures de travail, ce qui représente un emploi à plein temps pendant deux mois.

Question : en supposant que la fabrication d'un livre soit d'un coût nul et que son prix soit de 4 €, combien d'exemplaires faut-il vendre pour parvenir à deux mois de salaire minimum ?

Voyons, ne partez pas ! Nous allions vous donner la réponse...

C'est vraiment vrai que vous examinez tous les manuscrits que vous recevez ?

Oui et non.

Non, parce que nous détruisons immédiatement, purement et simplement tous les manuscrits et photographies qui nous parviennent sur un support physique — papier, clef USB, CD ou autre —  sans que nous y jetions un seul regard.

Oui, parce que nous examinons attentivement tous les envois, sans exception, reçus par courrier électronique et lisons la plupart des manuscrits dans leur intégralité.

Pour nous soumettre un manuscrit, c'est simple : il suffit de suivre nos conseils.

Qu'est-ce qui vous empêche de publier un manuscrit sans l'autorisation de son auteur ?

La déontologie et l'éthique !

Elles nous empêchent tout autant d'exploiter une image dont nous n'aurions pas les droits ou que nous ne serions pas légalement autorisés à publier sous une forme ou une autre.

Toutefois, si vous ne pouvez surmonter vos craintes, rapprochez-vous de la SGDL et protégez vos œuvres avant tout envoi. Vous pouvez aussi demander les conseils d'un juriste ou consulter le site de l'INPI.

Que dois-je faire pour soumettre un manuscrit, un projet, une candidature spontanée ?

D'abord, suivre nos conseils pour que votre demande ait les meilleures chances d'aboutir. En effet, celles qui ne tiennent pas compte de nos préconisations ne sont guère favorablement accueilies.

Et ensuite, comme nous examinons tous vos envois, faire preuve de patience !

Je vois que vous formez les personnes qui veulent écrire un roman, un scénario ou une traduction littéraire. Est-ce que ça marche ?

Oui ! Sans l'ombre d'un doute.

Nos cycles spécialisés pour l'écriture de roman, de scénario ou de traduction littéraire sont de niveau confirmé. Les participants sont sélectionnés sur dossier et entretien afin de garantir le niveau et la cohésion du groupe à venir.

Une fois l'œuvre aboutie, soit nous aidons l'auteur à trouver un éditeur, soit nous le publions dans l'une de nos collections.

Dans notre blog, vous trouverez sans mal quelques témoignages de participants.

Mais le plus sûr est de suivre une séance unitaire pour découvrir le travail réalisé par Caroline Nicolas, éditrice.

Vous vous forgerez votre propre opinion !

Mais, concrètement, quels sont les textes issus des ateliers littéraires qui ont été publiés ?

En peu de temps, chez B&C, aux Éditions Brandon, nous avons édité le premier volume de la série La plume et le brandon sous forme de Livret, où paraissent les meilleurs textes produits en séance ; nous avons publié Itinéraire d'un séducteur désabusé, dans la collection Les Petits Plus, une novella de Camille Dasz qui a suivi par visioconférence le cycle Roman ; nous avons accompagné Michel Durand qui a suivi le cycle Scénario dans son projet de pièce de théâtre, Remue-ménage de printemps, qui figure désormais dans notre catalogue. La pièce sera bientôt jouée en public.

À ce propos, avez-vu lu ces livres ?

Je ne suis pas artiste, juste un lecteur curieux. Et j'aimerais soutenir votre action. Y a-t-il quelque chose que je puisse faire ?

Oh oui ! Tout plein de choses !

Pourquoi proposez-vous des sites Internet alors qu'il est si facile aujourd'hui d'en créer un soi-même ?

Effectivement, de nombreuses plateformes proposent des kits et des interfaces où l'internaute peut créer son site, son blog, sa boutique en ligne, etc. Et leur utilisation semble souvent gratuite. En tout cas pour les services de base.

Mais il devient vite difficile de les personnaliser sans les services payants, de faire en sorte que l'internaute ne soit pas submergé de publicités pendant et surtout après sa navigation, grâce aux cookies déposés par ces plateformes qui leur servent à profiler l'utilisateur pour mieux cerner ses habitudes et lui proposer ultérieurement des offres commerciales adaptées, de concert avec leurs partenaires en marketing auxquels ils ont déjà vendus ces précieuses données. Ces profils, ce sont les vôtres et celles de vos visiteurs. Au final, cela fait du monde !

Chez nous, pas de publicité ! Ni pendant ni après : nos cookies ne servent qu'à des statistiques anonymes de fréquentation, en aucun cas à un profilage de l'utilisateur ou des visiteurs des sites que nous créons ; les données nominatives qu'on nous confie restent strictement confidentielles ; nous n'expédions pas de spam, n'envoyons pas de mails qui ne répondraient pas à une demande spécifique, ne faisons qu'une seule relance dans le pire des cas, en accord avec l'intérêt que vous nous avez spontanément manifesté. Et, le plus souvent, aucune relance !

Chez B&C, nous ne plaisantons pas avec la confidentialité !

Lorsqu'on nous passe commande d'un site, il est créé à part entière, avec sa propre adresse, son nom de domaine et son adresse électronique dédiée. Il est personnalisé à l'image du client, répond aux objectifs identifiés, selon des règles graphiques et esthétiques que tout le monde ne maîtrise pas forcément. Enfin, nos clients n'ont rien à faire et n'ont besoin que de savoir envoyer un mail avec les contenus qu'ils souhaitent voir sur leur site. C'est tout !

Ceux qui ont un site Internet chez nous ont d'autres choses à faire que de mettre à jour leurs pages publiques : ils veulent se dégager du temps, se consacrer à leur art ou, pour les entrepreneurs, travailler dans leur domaine de compétences qui est parfois très éloigné de l'univers informatique. Et ils ne transigent pas sur la qualité : nos sites sont créés par des professionnels : graphiste, informaticien, correctrice, juriste et conseiller en communication.

Et comme nous aimons le travail bien fait, nous n"hésitons pas à faire appel à nos partenaires pour pouvoir satisfaire vos attentes.

Pourquoi un engagement de trente mois pour s'abonner au service de gestion de sites Internet ? C'est long, tout de même !

Tout d'abord, il existe chez nous une formule sans engagement, une sorte de carte de visite en ligne performante et accessible en tout lieu afin que vous jouissiez d'une bonne visibilité sur la Toile et profitiez de notre réseau. Elle peut même être spécialement adaptée pour être visitée à partir d'un smartphone ou d'une tablette.

Mais la question est de savoir pourquoi vous voulez un site Internet. Pour fidéliser un public, trouver de nouveaux clients, partager un projet, lever des fonds, susciter l'intérêt ? Les objectifs sont aussi variés que nous avons de clients. Et ces objectifs demandent du temps ! Un temps pendant lequel vous profitez de notre réseau, de nos méthodes, de notre éthique. Et elle fait des émules, le temps aidant justement...

Vos tarifs d'abonnement de gestion de sites Internet sont modiques. Comment faites-vous ?

Que vous soyez un simple particulier, un collectif de personnes, une association ou encore une entreprise, notre webmestre est là pour répondre aux besoins de chacun. Un site, cela prend du temps, de l'énergie et c'est crucial en termes d'image et de notoriété.

Pour un particulier, l'abonnement équivaut à peu près à une facture de téléphonie mobile. Pour une structure, c'est une économie sur un poste de travail conséquent avec tout ce que cela engage : le matériel utilisé, les logiciels, les charges patronales et salariales, etc.

Le service de création et de gestion de sites Internet s'appuie sur l'ensemble de nos abonnés qui mutualisent ainsi nos ressources et nos compétences au moindre coût.

Je dois bientôt prendre la parole en public et je ne sais pas comment m'y prendre. Pouvez-vous m'aider ?

Présenté comme cela, c'est un peu difficile à dire. Mais essayons toujours !

Pour cela, contactez-nous : vous verrez comment nous travaillons, nous cernerons mieux vos besoins et votre objectif.

Il se trouvera forcément une solution. Et vous n'aurez qu'un seul interlocuteur : le chef de projet qui prend en charge votre dossier, depuis votre demande initiale jusqu'à sa réalisation et son accomplissement.

Et si vous ne pouvez pas m'aider, est-ce que vous me guidez dans mes recherches ?

Oui !

Si nous n'avons aucune, mais vraiment ce qui s'appelle aucune, solution à vous proposer, nous vous guiderons d'une manière ou d'une autre dans vos recherches et vos démarches. Un simple appel téléphonique, un seul message électronique, un seul entretien même sans rendez-vous et vous êtes fixé !

Et pour être guidé dans mes recherches, ça coûte combien ?

Impossible à estimer ! Un sourire, selon vous, ça coûte combien ?

Comment vous êtes-vous fait connaître ?

Grâce à vous tous. Et pour cela, un grand merci !

Un grand merci à ceux qui suivent assidûment notre blog, partagent nos informations sur facebook et twitter, participent aux Trophées Brandon et en parlent autour d'eux, nous recommandent et reviennent à nos ateliers littéraires,  dans notre boutique en ligne, sur notre site et sur ceux de nos clients, entrent en contact avec nos artistes parce qu'ils ont tous un talent fou, commandent nos livres, nos articles de papeterie, les œuvres de nos plasticiens, photographes et peintres et nos intégrales, se sont inscrits sur notre liste de distribution pour être les premiers à recevoir nos nouveautés, demandent à assister à nos conférences, aux vernissages des artistes que nous représentons, aux événements que nous organisons et nous soutiennent de mille et une manières.

Une dernière question... Avez-vous un service des réclamations ?

Hélas non, plus maintenant. Nous l'avons récemment fermé : la personne en charge est partie chez la concurrence. Elle s'ennuyait, faute de dossiers à traiter.

Mais si, par un malheureux hasard, vous aviez des reproches à nous adresser, avant toute chose, contactez-nous.


abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef
abcdef